Examen des poumons

Zone de projection : de la pointe de l'épaule à la coupole diaphragmatique

Zone explorable : plus faible à cause de la musculature de l'épaule

Il y a deux champs pulmonaires explorables de chaque côté :

Projection gauche des poumons
Projection latérale gauche des poumons (d'après "L'Examen clinique des bovins", Rosenberger, 1979)
Projection droite des poumons
Projection latérale droite des poumons (d'après "L'Examen clinique des bovins", Rosenberger, 1979)

A. Inspection

Il faut observer les mouvements respiratoires :

On peut parfois observer des mouvements respiratoires anormaux, de l'emphysème cutané, une côte fracturée...

B. Palpation-pression

Si réaction de douleurflechepleurésie

C. Percussion

Elle nécessite un entourage calme. Elle peut donner des renseignements importants. Elle peut se réaliser de différentes manières :

Percussion pulmonaire
Résultat de la percussion pulmonaire (d'après "L'Examen clinique des bovins", Rosenberger, 1979)


Percussion pulmonaire (1min20')

D. Auscultation

Elle doit être pratiquée dans un environnement très calme ; elle permet de percevoir les bruits provenant de l'intérieur de la cavité thoracique.

Elle est réalisée à l’aide d’un stéthoscope : il faut écouter 2 à 3 respirations à chaque fois en appliquant bien la capsule dans les espaces intercostaux, il faut explorer toute la surface des champs pulmonaires, à droite et à gauche.

L'augmentation des bruits respiratoires inspiratoires oriente vers une lésion extrathoracique, alors que l'augmentation des bruits expiratoires indique une lésion intrathoracique.

Bruits respiratoires normaux :

Auscultation pulmonaire
Répartition des bruits respiratoires normaux (d'après "L'Examen clinique des bovins", Rosenberger, 1979)


Auscultation pulmonaire (1min49')

Bruits respiratoires pathologiques :

La différenciation entre les bruits de râles humides ou de râles secs est possible en faisant tousser l'animal : le bruit de râle humide semble « bouger».

Attention à ne pas confondre ces bruits pathologiques avec des bruits parasites (artéfacts) tels que des tremblements musculaires ou les frottements de la capsule du stéthoscope sur les poils...

precedent suivant

.