Les maladies nerveuses d'origine métabolique chez les petits ruminants

Du fait de l’importance des portées, les femelles petits ruminants sont sujettes aux troubles métaboliques en fin de gestation (toxémie de gestation, hypocalcémie) ou en début de lactation (cétose chez la chèvre). L’engraissement intensif des jeunes est à l’origine d’un risque d’acidose. Des déséquilibres de composition de la ration peuvent également donner lieu à de la pathologie chez les jeunes ( nécrose du cortex cérébral, swayback) ou les adultes (hypomagnésémie). La prévention de ces troubles passe par une gestion raisonnée des rations tout au long de la vie des animaux.

 

acidose - toxémie de gestation - hypocalcémie - tétanie hypomagnésienne - nécrose du cortex cérébral - ataxie enzootique