Léon, chien mâle Labrador non castré âgé de 13 ans
Poids=33Kg

Motif de consultation

Plaie suppurée sur le dos évoluant depuis 1 semaine

Anamnèse et commémoratifs

  • Plaie nettoyée avec un produit antiseptique
  • Adopté il y a 15 jours
  • Toilettage il y a 15 jours

Hypothèses diagnostiques

Entité pathologique
Arguments en faveur

Arguments en défaveur

1) origine traumatique
Brûlure
- Possibilité de brûlure chez le toiletteur ?
- Apparition soudaine
- Plaie en cours de cicatrisation, localisée
- Absence d’autres sites lésionnels
- Prurit (si absence de surinfection cutanée)
2) origine allergique
Dermatite pyotraumatique
- Race prédisposée
- Apparition soudaine
- Lésion focale
- Absence de traitement antipuce régulier
- Prurit peu marqué
- Localisation atypique (joue, cuisse)
3) néoplasie
Mastocytome
- Race prédisposée
- Localisation dorsale
- Lésion ulcérée, unique
- Prurit modéré
- Apparition soudaine
- Evolution vers la cicatrisation
- Animal très âgé
Lymphome cutanéo-muqueux T épithéliotrope
- Lésion ulcérée
- Animal âgé (>10 ans)
- Présentation atypique : lésion unique non squameuse
- Apparition soudaine

 

Examens complémentaires

Examen réalisé
But

Résultat

Calque par impression
Recherche de signes de surinfection bactérienne et/ou de cellules anormales
Nombreux macrophages avec des images de phagocytose, des polynucléaires neutrophiles et des lymphocytes
Quelques coques

 

......Une biopsie pour analyse histologique (ou une ponction pour cytologie) est envisageable dans un second temps en fonction de l’évolution de la plaie pour confirmer ou non l’hypothèse néoplasique. Un traitement symptomatique et antibiotique est réalisé en première intention.

Traitement

Principe actif
Nom déposé
Posologie

Indications

Tonte de toute la zone périphérique à la brûlure
Céfalexine

Rilexine®
15 mg/kg q12h pendant 3 semaines
Traitement de la surinfection bactérienne
Chlorhexidine
Diaseptyl®
Tamponner la plaie q12h
Traitement antiseptique local

 

Suivi

......Après 15 jours de traitement, la plaie a presque totalement cicatrisé ; il ne reste qu’une croûte de petite taille au centre. L’hypothèse de brûlure est la plus probable (lampe UV chez le toiletteur ?).

Discussion

......Les plaies de brûlure se présentent bien souvent sous la forme d’une lésion unique, focale, à bords bien délimités et festonnés et d’apparition brutale. En début d’évolution, la lésion est érythémateuse, suintante et parfois ulcérée. Progressivement un tissu de granulation se forme, laissant place à des croûtes. Les surinfections bactériennes doivent être contrôlées en vue de limiter le prurit, qui ne ferait qu’aggraver les lésions déjà présentes.


......Le traumatisme à l’origine de la brûlure n’ayant pas été clairement objectivé dans ce cas, le diagnostic différentiel avec une tumeur est délicat. Le fait que la plaie évoluait favorablement depuis une semaine était plus en faveur d’un traumatisme. Dans le cas contraire, une cytologie ou une histologie aurait permis de conclure.

Juin 2009,

Cas vu en consultation de parasitologie-dermatologie à l'ENVA, rédigé par Léna Olen et Mylène Vigreux dans le cadre de la thèse dirigée par Dr G. Marignac et codirigée par Dr F. Bernex.

Retour au tableau de cas

Accès à la discussion

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Examen clinique

......L’animal est en bon état général et ses constantes vitales sont dans les valeurs usuelles. L’examen dermatologique montre une plaie sur le dos de 10 cm approximativement. Celle-ci est érythémateuse, suintante, ulcérée et croûteuse en périphérie. Elle est discrètement prurigineuse d’après les propriétaires.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dos entre les épaules après tonte
Plaie érythémateuse, ulcérée et suintante