Calisto, chien Dogue argentin mâle non castré âgé de 10 mois

Motif de consultation

Prurit permanent de la tête, des oreilles et des pattes depuis l’âge de 6 mois

Anamnèse et commémoratifs

  • Amélioration du prurit pendant une semaine suite à une injection d' anti-inflammatoire
  • Issu d’un élevage
  • Vit en pavillon, promenade en forêt et ville
  • En contact avec d’autres chiens pendant le dressage
  • Alimentation : croquettes royal Canin®

Hypothèses diagnostiques

Entité pathologique
Arguments en faveur

Arguments en défaveur

1) origine parasitaire
Démodécie
- Prédisposition raciale
- Jeune animal
- Alopécie prurigineuse et erythémateuse atteignant la face et les pattes
- Prurit très marqué
Gale sarcoptique
- Chien jeune issu d’un élevage
- Dépilations érythémateuses et croûteuses atteignant le museau, le bord des pavillons auriculaires et les parties déclives de l’animal
-Prurit très intense
-
2) origine allergique
Dermatite par allergie aux piqûres de puces
- Pas de traitement antiparasitaire régulier
- Prurit important
- Localisation atypique
Dermatite atopique
- Age : 6 mois-3 ans
- Race prédisposée
- Prurit
- Erythème des pavillons auriculaires, chéilite, pododermatite des 4 membres
-
Allergie alimentaire
- Prurit
- Animal jeune
- Absence de symptômes digestifs
Allergie de contact
- Prurit
- Atteinte des lèvres et pattes
-

 

Examens complémentaires

Examen réalisé
But

Résultat

Raclage profond sur les oreilles, les pattes
Recherche de Demodex sp., Sarcoptes sp.
Négatif
Scotch® test
Recherche de signes de surinfection bactérienne
Nombreux coques
Ecouvillon des oreilles
Recherche d’agents de gale otodectique et/ou de signes de surinfection bactérienne
Négatif

 

......Au vu de la localisation des lésions et de leur aspect, la suspicion de gale sarcoptique est très forte. Une épreuve thérapeutique est donc envisagée.

Traitement

Principe actif
Nom déposé
Posologie

Indications

Sélamectine

Stronghold®
6mg/kg, 3 fois à 15 jours d’intervalle
Traitement de la gale sarcoptique
Céfalexine
Therios®
15 mg/kg BID pendant 3 semaines
Traitement de la surinfection bactérienne
Shampooing à la chlorhexidine
Douxo Chlorhexidine®
1 fois par semaine
Traitement de la surinfection bactérienne

Suivi

......Un contrôle réalisé un mois après la consultation a permis de constater une très nette amélioration des lésions. Le prurit a bien diminué et l’érythème n’est plus présent que sur le pavillon des oreilles. L’épreuve thérapeutique est donc en faveur d’une gale sarcoptique. Néanmoins, les antibiotiques ont très probablement une part non négligeable dans l’amélioration du prurit.

Discussion

Des modalités de diagnostic de la gale sarcoptique


......Dans le cas étudié, le diagnostic a été établi par épreuve thérapeutique et non pas par la mise en évidence des agents de gale. Du fait d’un faible nombre de parasites sur l’animal atteint, il est difficile de pouvoir observer les sarcoptes avec 1 ou 2 raclages. C’est pour cela que dans l’idéal, de très nombreux raclages (>15) doivent être réalisés. Ceux-ci doivent se faire sur les sites lésionnels de prédilection des sarcoptes : plus particulièrement sur le bord des pavillons auriculaires ainsi que la face latérale des coudes et des jarrets. L’observation du produit de raclage au microscope X 100 dans du lactophénol est nécessaire pour voir le parasite.


......Un test sérologique existe et a été évalué par quelques études. L’étude de Lower et al (2001) rapporte une sensibilité de 84,2% (16 chiens galeux sur 19 sont positifs) et une spécificité de 89,5% (34 chiens de contrôle sur 38 sont négatifs) pour ce test [1]. La limite de ce test réside dans l’existence d’antigénicité croisée avec les acariens responsables de la dermatite atopique. L’étude de Curtis (2001) a évalué le test ELISA sur 12 chiens galeux et 12 chiens atopiques. Les résultats donnent que 10 des chiens galeux sont positifs (sensibilité de 83 %) et qu’aucun des 12 chiens atopiques n’est positif. D’après cette étude, il n’y aurait pas de réactions croisées entre les antigènes de Sarcoptes Scabiei et de Dermatophagoides Farinae. Il n’en est pas de même pour l’étude de Guaguère et Prélaud (1995) dans laquelle 10 des 20 chiens galeux présentaient un taux élevé d’anticorps anti-Dermatophagoides Farinae 22 et 98 jours après le début de l’infestation. Les intradermo-réactions (IDR) témoignent également de cette antigénécité croisée car 60 % des chiens galeux étaient positifs pour une IDR à Dermatophagoides Farinae [3]. Ainsi dans les cas où le diagnostic différentiel entre gale sarcoptique et dermatite atopique est délicat, le test sérologique ne permet pas de discriminer avec certitude les 2 maladies. Les meilleurs moyens diagnostiques sont la mise en évidence d’agents de gale par raclage ou à défaut de mise en évidence, le diagnostic thérapeutique.

Bibliographie

[1] Lower KS, Medleau LM, Hnilica K, Bigler B. Evaluation of an enzyme-linked immunosorbent assay (ELISA) for the serological diagnosis of sarcoptic mange in dogs. Veterinary Dermatology, 2001, 12(6): 315-320.


[2] Curtis CF. Evaluation of a commercially available enzyme-linked immunosorbent assay for the diagnosis of canine sarcoptic mange. The Veterinary Record, 2001, 148 (8): 238-239.


[3] Prélaud P, Guaguère E. Sensitisation to the house dust mite Dermatophagoides farinae, in dogs with sarcoptic mange. Veterinary Dermatology, 1995, 6 (4): 205-209.

 

Juin 2009,

Cas vu en consultation de parasitologie-dermatologie à l'ENVA, rédigé par Léna Olen et Mylène Vigreux dans le cadre de la thèse dirigée par Dr G. Marignac et codirigée par Dr F. Bernex.

Retour au tableau de cas

Accès à la discussion

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Examen clinique

......L’animal est en bon état général. Ses constantes vitales sont dans les valeurs usuelles. L’examen dermatologique met en évidence une dermatose prurigineuse et érythémateuse sur la tête (plus particulièrement sur les oreilles et le chanfrein) mais aussi sur l’extrémité des pattes antérieures et postérieures. L’animal est dépilé en ces mêmes localisations. On remarque la présence de croûtes sur le bord des pavillons auriculaires et des coudes. Aucun prurit n’est observé pendant la consultation et il n’y a pas de réflexe oto-podal.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Face
Erythème atteignant préférentiellement le museau et les muqueuses péri-oculaires
Oreille gauche
Erythème des oreilles avec croûtes sur le bord du pavillon auriculaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Patte postérieure
Alopécie érythémateuse