Charly, chien Cocker Spaniel mâle non castré âgé de 5 mois

Motif de consultation

Lésions croûteuses et prurigineuses généralisées depuis l’acquisition il y a 3 mois

Anamnèse et commémoratifs

  • Traitements antérieurs : marbofloxacine (Marbocyl®), antihistaminique (Histaderm®) => sans effet
  • Vit en appartement
  • Contacts fréquents avec 1 Cocker (qui présente des lésions similaires), 7 chats, 1 lapin
  • Traitement antiparasitaire 1 fois par mois, vermifugé

Hypothèses diagnostiques

Entité pathologique
Arguments en faveur

Arguments en défaveur

1) origine parasitaire
Gale sarcoptique
- Contagiosité
- Issu d’une collectivité
- Prurit important y compris nocturne
- Epargne de la ligne du dos
- Sable conchinien avec réflexe oto-podal
-
Cheylétiellose
- Animal jeune
- Prurit important
- Absence de squames
- Epargne du dos
Trombiculose
- Lésions croûteuses sur le pavillon auriculaire
- Prurit important
- Dermatose plutôt estivale et automnale
- Peu d’accès à l’extérieur
- Absence de larves orangées visibles entre les poils
Pulicose
- Congénères non traités contre les puces
- Prurit avec quelques papules
- Atteinte du pavillon auriculaire
2) hypersensibilité
Dermatite atopique
- Lésions sur les membres et la face
- Prurit important
- Contagiosité
- Animal très jeune (<6 mois)
- Race non prédisposée
DHPP
- Congénères non traités contre les puces
- Prurit important
- Animal très jeune (<6 mois)
- Absence de lésions sur la région dorsolombaire, ni sur la face postérieures des cuisses
3) complications
Dermatite à Malassezia

- Race prédisposée
- Absence d’atteinte de la face, des pieds ni du ventre
- Absence d’état kérato-séborrhéique
- Absence d’érythème très franc
- Absence d’odeur rance

 

Examens complémentaires

Examen réalisé
But

Résultat

Raclage cutané
Mise en évidence d’agents de gales, Demodex sp. , Trombicula
Nombreux sarcoptes sur la face externe du pavillon auriculaire

 

 

 

Sarcoptes scabiei var. canis

 

 

 

 

 

 

Diagnostic : Gale sarcoptique

 

Traitement

Principe actif
Nom déposé
Posologie

Indications

Sélamectine


Stronghold®

3 applications sur le dos à 15 jours d’intervalle

Traiter également les autres chiens

Traitement de la gale sarcoptique
Flufénoxuron
Perméthrine
Tiquanis Habitat®
Une application unique dans l’environnement (lieu de vie du chien et de ses congénères)
Assainissement des sources de puces dans l’habitat

 

Suivi

......Un contrôle à 15 jours a été réalisé montrant déjà une amélioration dès l’application de la première pipette.

Discussion

Diverses options de traitement de la gale sarcoptique

......A l’heure actuelle, les seuls traitements de la gale sarcoptique avec AMM chez le chien sont :
............- la sélamectine à la dose de 6 mg/kg (Stronghold®) en 2 applications spot-on à 1 mois d’intervalle. La réponse au traitement est précoce et efficace. En effet, on constate une diminution de 93% du nombre de Sarcoptes dès 15 jours après la première application [2]. Néanmoins les cliniciens préconisent classiquement 3 applications à 15 jours d’intervalle pour éviter les échecs thérapeutiques.
...........- la moxidectine (Advocate®) à 2 applications à 1 mois d’intervalle [3].
...........- les organochlorés (lindane) et organophosphorés (diazinon) sont utilisables. Mais du fait d’une forte toxicité pour l’animal traité, les propriétaires et l’environnement, leur utilisation est devenue anecdotique.

......Des données ponctuelles dans la littérature sont en faveur d’une activité efficace contre la gale sarcoptique:
...........- de l’amitraze 0,025% en friction 1 fois par semaine pendant 1 mois [1].
...........- du fipronil à 3 ml/kg en spray, 1 application répétée 3 fois toutes les 3 semaines [1].
...........- de l’ivermectine à la posologie de 0,4 mg/kg par voie sous-cutanée répétée 2 ou 3 injections à 3 semaines d’intervalle. Son emploi est contre indiqué chez les races Colleys et apparentées.

......Le traitement doit être effectué sur l’animal atteint mais aussi sur tous les congénères canins du fait de la contagiosité importante. L’environnement de vie de l’animal doit être également assaini.

......La sensibilité du raclage étant faible, cet examen n’est pas approprié pour effectuer le suivi de l’animal qui est donc exclusivement clinique.

Bibliographie

[1] Curtis CF. Current trends in the treatment of Sarcoptes, Cheylettiella and Otodoctes mite infestations in dogs and cats. Veterinary Dermatology, 2004, 15 (2): 108-14.

[2] Shanks DJ, Mc Tier TL, Behan S et al. The efficacy of selamectin in the treatment of naturally acquired infestations of Sarcoptes scabiei on dogs. Veterinary Parasitology, 2000, 91 (3-4): 269-281.

[3] Fourie LJ, Heine J, Horak IG. The efficacy of an imidacloprid/moxidectin combination against naturally acquired Sarcoptes scabiei infestations on dogs. Australian Veterinary Journal, 2006, 84 (1-2): 17-21.

Juin 2009,

Cas vu en consultation de parasitologie-dermatologie à l'ENVA, rédigé par Léna Olen et Mylène Vigreux dans le cadre de la thèse dirigée par Dr G. Marignac et codirigée par Dr F. Bernex.

Retour au tableau de cas

Accès à la discussion

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Examen clinique

......L’animal est en bon état général avec des paramètres vitaux dans les valeurs usuelles. L’alopécie érythémateuse et croûteuse atteint les parties déclives de l’animal (poitrail, coudes, jarrets) ainsi que sur le pourtour anal et les pavillons auriculaires. Un prurit important et généralisé est également rapporté. Un réflexe oto-podal est présent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Abdomen
Alopécie ventrale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arrière train
Alopécie et croûtes sur le pourtour anal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oreille
Sable conchinien sur le pavillon auriculaire