Sun, chien Labrador mâle non castré âgé de 5 ans
Poids=59 kg

Motif de consultation

Alopécie localisée à la queue, à la face et au cou

Anamnèse et commémoratifs

  • Apparition il y a un an et demi, d’abord sur le ventre, puis la queue, puis la face
  • Changement récent de comportement : apathie avec phases d’excitation
  • Absence de prurit
  • Traitement antipuces : fipronil (Frontline ®) tous les deux mois

Examens complémentaires

Examen réalisé
But

Résultat

 

Cholestérolémie



Examen d’orientation : hypercholestérolémie évocatrice d’une hypothyroïdie mais non spécifique
4,3 g/L
(Valeur usuelle <2,5 g/L)
T4 totale
Evaluation de la fonction thyroïdienne
2 nmol/L
(Valeur usuelle > 5 nmol/L)
TSH
0,94 ng/mL
(Valeur usuelle < 0,8 ng/mL)

 

Diagnostic : hypothyroïdie

 

Traitement

Principe actif
Nom déposé
Posologie

Indications

Lévothyroxine (T4)
Forthyron ®
10 µg/kg q12h à vie
Supplémentation en hormone thyroïdienne
Dirlotapide
Slentrol ®
50 µg/kg q24h pendant 14 jours puis 100 µg/kg q24h
les 14 jours suivants
Obésité : diminution de l’appétit

 

Suivi

......La posologie de la lévothyroxine est à adapter selon la réponse de l’animal au traitement, un suivi régulier est nécessaire.

......Le premier contrôle est effectué un mois après la mise en place du traitement, un dosage de la thyroxinémie donne un résultat dans les valeurs usuelles (T4=17,6 nmoL/L), la posologie est maintenue.

......Après trois mois de traitement, l’animal a perdu 13 kg, et les poils commencent à repousser sur le chanfrein et la queue.

Discussion

Signes cliniques lors d’hypothyroïdie


......Les hormones thyroïdiennes ont une influence sur l’ensemble de l’organisme. Les signes cliniques lors d’hypothyroïdie sont donc très variés, et pas toujours tous présents.


......Les symptômes cutanés sont présents dans 80% des cas. Les hormones thyroïdiennes agissent sur la croissance pilaire, la cornéogenèse et la production sébacée [1]. Lors d’hypothyroïdie, on peut retrouver une alopécie tronculaire symétrique non prurigineuse, la localisation au niveau du cou (zone de frottement) est fréquente, comme chez Sun. Une alopécie caudale est classiquement décrite, encore appelée « queue de rat ». Le poil est souvent fin et sec. On peut noter dans certains cas la présence de comédons, d’un squamosis et/ou d’une hyperpigmentation. Enfin, le faciès tragique (myxœdème) est plus rare, mais semble plus fréquent dans certaines races dont le Golden Retriever, le Setter irlandais et Cocker [2].


......Les symptômes neuromusculaires sont inconstants : myopathie, polyneuropathie, mégaœsophage, syndrome vestibulaire périphérique, paralysie faciale, paralyse laryngée [3].


......D’autres symptômes sont parfois présents lors d’hypothyroïdie : bradycardie, dépôts lipidiques cornéens, obésité, troubles comportementaux (agressivité) [1]. Enfin des troubles de la reproduction (anœstrus, baisse de la libido, atrophie testiculaire…) sont rapportés mais une étude dans laquelle une hypothyroïdie a été induite chez des chiens n’a montré aucune altération de la fonction de reproduction [4].


......Sun présentait donc beaucoup de signes cliniques en faveur d’une hypothyroïdie (alopécie du cou et de la queue, poils secs et cassants, myxœdème de la face, obésité, changement de comportement), raison pour laquelle seule cette hypothèse avait été envisagée.

Bibliographie

[1] Credille KM et al, The effects of thyroid hormones on the skin of beagle dogs, Journal of Veterinary Internal Medicine, 2001, 15(6): 539-546.
[2] Kaelin S, Watson ADJ, Church DB, Hypothyroidism in the dog: a retrospective study of sixteen cases, Journal of Small Animal Practice, 1986, 27: 533-539.
[3] Jaggy A et al, Neurological manifestations of hypothyroidism: a retrospective study of 29 dogs, Journal of Veterinary Internal Medicine, 1994, 8: 328-336.
[4] Cheri J et al, Effect of 131I-induced hypothyroidism on indices of reproductive function in adult male dogs, Journal of Veterinary Internal Medicine, 1999, 13: 104-110.

Juin 2009,

Cas vu en consultation de parasitologie-dermatologie à l'ENVA, rédigé par Léna Olen et Mylène Vigreux dans le cadre de la thèse dirigée par Dr G. Marignac et codirigée par Dr F. Bernex.

Retour au tableau de cas

Accs la discussion

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Examen clinique

......L’animal est à un stade d’obésité sévère, il est apathique. L’examen général ne révèle pas d’anomalie. A l’examen dermatologique, on observe une alopécie de la face dorsale de la queue associée à une hyperpigmentation, une alopécie diffuse symétrique et modérée de la région cervico-thoracique, ainsi qu’une alopécie associée à un érythème sur le chanfrein. Les poils sont secs et cassants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Queue de rat » : alopécie sur la face dorsale et hyperpigmentation à la base de la queue

 

 

 

Face

Myxœdème, alopécie et érythème sur le chanfrein

 

 

 

 

 

 

 

Cou

Alopécie diffuse, modérée
(peu visible sur la photographie)

 

......Bilan : alopécie symétrique de la queue, du chanfrein et du cou chez un Labrador mâle de 5 ans, obèse et léthargique. Ces constatations orientent fortement vers une hypothyroïdie, seule hypothèse envisagée en premier lieu.