Diane, chienne Labrador non stérilisée âgée de 15 ans

Motif de consultation

Prurit associé à un érythème, une alopécie, des croûtes et des ulcérations

Anamnèse et commémoratifs

  • Apparition il y a deux mois, lésions initiales localisées à la tête et aux membres
  • Prurit présent depuis le début de l’évolution, de forte intensité, mais il est difficile de savoir s’il est ou non à l’origine des lésions cutanées
  • Traitements déjà mis en place : néomycine+prednisolone (Cortizème ®) par voie locale et prednisolone (Megasolone ®) par voie générale, puis marbofloxacine (Marbocyl ®) par voie générale et lindane+nystatine+néomycine+triamcinolone (Oridermyl ®) par voie auriculaire => aucune amélioration
  • Polyuro-polydipsie et absence de chaleurs depuis un an

Hypothèses diagnostiques

Entité pathologique
Arguments en faveur

Arguments en défaveur

Pyodémodécie
- Localisation (tête et parties déclives du corps) et aspect des lésions
- Baisse d’état général
- Traitement antibiotique et corticoïde inefficace
Pyodermite profonde bactérienne secondaire à une endocrinopathie


- Aspect des lésions (croûtes, ulcérations)
- PUPD (hypothèse de syndrome de Cushing)
- Atteinte de l’état général
- Topographie lésionnelle
- Aucune réponse au traitement antibiotique
- Animal un peu âgé dans l’hypothèse d’une hypothyroïdie

 

Examens complémentaires

Examen réalisé
But

Résultat

Raclage profond (face)
Recherche de Demodex
Nombreux Demodex visibles au microscope
Calque
(membre antérieur)

Recherche de complications infectieuses

Présence de nombreuses coques

 

Diagnostic : pyodémodécie

 

......Chez un animal âgé,une cause sous-jacente à la démodécie est à explorer, plusieurs hypothèses sont envisageables.

Entité pathologique
Arguments en faveur
Arguments en défaveur
Syndrome de Cushing
- PUPD
- Anoestrus depuis un an
- Léthargie
- Aucun signe cutané caractéristique
- Absence de polyphagie
Hypothyroïdie
- Léthargie
- Anoestrus depuis un an

- Animal très âgé
- Aucun signe cutané caractéristique
Diabète sucré
- PUPD
- Animal âgé
- Absence de polyphagie et de modification du poids
Tumeur
- Animal âgé présentant une baisse de l’état général

 

......De nouveaux examens complémentaires ont été réalisés, en premier lieu afin d’explorer les deux premières hypothèses.

 

Examen réalisé
But
Résultat
Test de stimulation à l’ACTH
Exploration du syndrome de Cushing

T0 : 69 nmol/L
T0+1h : 973 nmol/L
(Valeurs usuelles <500 nmol/L)
Thyroxinémie totale
Exploration de l’hypothyroïdie
4 nmol/L
(Valeurs usuelles >20 nmol/L)
TSH
0,28 ng/mL
(Valeurs usuelles <0,8ng/mL)

 

Conclusion : pyodémodécie secondaire à un syndrome de Cushing, associée à une hypothyroxinémie

 

......Le diagnostic de syndrome de Cushing étant porté, les autres causes n’ont pas été explorées. L’hypothyroxinémie est probablement secondaire à l’hypercorticisme et/ou à la pyodermite, sans que la fonction thyroïdienne ne soit véritablement atteinte.

Traitement

Principe actif
Nom déposé
Posologie

Indications

Ivermectine
Ivomec ®
0,4 mg/kg q24h
Acaricide efficace contre les Demodex
Céfalexine
Rilexine ®

15 mg/kg q12h

Traitement de la surinfection bactérienne
Chlorhexidine et benzalkonium
Mercryl ®
Deux fois par semaine
Antiseptique, kératolytique, cicatrisant

 

......Le traitement à base d’ivermectine devrait être maintenu jusqu’à l’obtention de deux raclages successifs négatifs à un mois d’intervalle.

Discussion

Remarque concernant l’utilisation de l’ivermectine chez ce chien

......L’ivermectine ne possède pas d’autorisation de mise sur le marché (AMM) pour le traitement de la démodécie chez le chien. Plusieurs raisons expliquent le choix de cette molécule dans ce cas.

......Le diagnostic a été porté avant que la milbémycine oxime (Interceptor ®) n’ait d’AMM pour le traitement de la démodécie.

......L’amitraz (Ectodex®) possède une action α2-agoniste, ce qui contre-indique son utilisation chez les animaux atteints de diabète ou suspects d’être en état pré-diabétique, comme dans ce cas où le chien souffrait d’hypercorticisme, l’effet α2-adrénergique pouvant augmenter la concentration en glucose plasmatique. En revanche chez ce chien, il aurait pu être intéressant d’effectuer un examen biochimique avant de prescrire le traitement, l’amitraz aurait pu être employé si la glycémie était normale.

 

Etiologie de la démodécie du chien adulte ou âgé

Ce cas est intéressant dans la mesure où une cause sous-jacente à la démodécie a été explorée et un diagnostic a pu être posé.

......Les Demodex sont des acariens commensaux de la peau. Dans certains cas d’immunodéficience, ils peuvent se multiplier de façon excessive et entraîner l’apparition d’une démodécie. Cette immunodéficience est probablement d’origine héréditaire chez le jeune, mais chez l’animal adulte ou âgé elle est liée à l’évolution d’une cause sous-jacente, qu’il convient de rechercher lorsqu’un diagnostic de démodécie est posé : syndrome de Cushing, diabète sucré, hypothyroïdie, néoplasie, administration de corticoïdes… Le mécanisme d’action de ces facteurs n’est pas encore bien compris à l’heure actuelle [1].

......La démodécie du chien âgé fait partie des motifs de consultation concernant la dermatologie, mais pour lesquels après une démarche diagnostique parfois longue, on aboutit à un diagnostic de maladie systémique, à l’origine des symptômes cutanés. C’est seulement si la cause sous-jacente est identifiée et traitée qu’une guérison de la démodécie est possible.

Bibliographie

[1] Gortel K, Update on canine demodicosis, Veterinary Clinics of North America: Small Animal Practice, 2006, 36: 229-241.

Juin 2009,

Cas vu en consultation de parasitologie-dermatologie à l'ENVA, rédigé par Léna Olen et Mylène Vigreux dans le cadre de la thèse dirigée par Dr G. Marignac et codirigée par Dr F. Bernex.

Retour au tableau de cas

Accès à la discussion

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Examen clinique

......L’animal est abattu, les paramètres vitaux sont dans les normes. Les articulations distales des membres sont tuméfiées. A l’examen dermatologique, les lésions sur la face et l’extrémité distale des membres sont majeures. On observe une alopécie, un érythème franc, des croûtes, des ulcérations, une hyperpigmentation et une lichénification. Au niveau du poitrail, les lésions sont moins spectaculaires, caractérisées par une alopécie et un érythème.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tête

Alopécie, érythème, croûtes, lichénification

 

 

Poitrail

Alopécie et érythème

 

 

 

 

Membre antérieur

Tuméfaction du carpe, alopécie, érythème, hyperpigmentation, lichénification

 

Membre postérieur

Alopécie, érythème, croûtes, ulcérations

 

......Bilan : chienne de 15 ans, en mauvais état général, présentant une dermatose associée à un prurit intense caractérisée par un érythème, une alopécie, des croûtes, des ulcérations, une hyperpigmentation et une lichénification, localisés à l’ensemble de la tête, au poitrail et aux extrémités des membres. Cette dermatose ne rétrocède pas au traitement antibiotique et corticoïde.