Chester, chiot Cavalier King Charles mâle âgé de 3 mois

Motif de consultation

Multiples nodules cutanés ulcérés

Anamnèse et commémoratifs

  • Premières lésions apparues un mois plus tôt sur la tête, avant de s’étendre au cou puis au reste du corps
  • Traitement déjà prescrit : céfalexine (Rilexine ®) et prednisolone (Megasolone ®)
  • Aggravation des lésions ces trois derniers jours

Hypothèses diagnostiques

Entité pathologique
Arguments en faveur

Arguments en défaveur

1) Origine immunologique (suspectée)

 

Panniculite nodulaire stérile juvénile
- Syndrome fébrile
- Atteinte du tronc et des membres
- Présence de multiples nodules
- Exsudation

2) Origine parasitaire

 

Démodécie (forme suppurée)
- Jeune animal
- Lésions suppurées généralisées
- Lésions nodulaires

 

Examens complémentaires

Examen réalisé
But

Résultat

Raclage profond
Recherche de Demodex
Négatif
Calque de nodule
Recherche de complications infectieuses
Nombreux polynucléaires neutrophiles

 

Diagnostic : Panniculite nodulaire stérile juvénile

Traitement

Principe actif
Nom déposé
Posologie

Indications

Céfovécine
Convenia ®
8 mg/kg par injection sous-cutanée
Traitement de la surinfection bactérienne
Clindamycine
Antirobe ®
11 mg/kg q24h
Prednisolone
Megasolone ®
2 mg/kg q24h
Corticoïde à dose immuno-suppressive

 

Suivi


......L’état général de l’animal s’est nettement amélioré, il a repris du poids. Au niveau cutané, les lésions ont fortement régressé : les poils commencent à repousser et ne sont plus agglomérés par de l’exsudat, les lésions ulcérées sont en cours de cicatrisation (croûtes).

 

 

 

......Le traitement initialement mis en place est adapté, en particulier la corticothérapie à dose décroissante.

 

Principe actif
Nom déposé
Posologie

Indications

Chlorhexidine
Pyoderm ®
2 shampooings par semaine pendant un mois
Shampooing antiseptique
Alpha-tocophérol (Vitamine E)
Ephynal ®
10 mg/kg q24h pendant un mois
Anti-oxydant et anti-inflammatoire
Prednisolone
Megasolone ®
2 mg/kg q24hles 15 premiers jours puis 1 mg/kg q24h les 10 jours suivants
Corticoïde à dose décroissante

 

Discussion

......La panniculite nodulaire stérile est une dermatose rare touchant généralement des animaux de moins de six mois, très rarement des chiens adultes, et caractérisée par une inflammation stérile de l’hypoderme. L’étiologie de cette affection est encore inconnue mais une origine immunologique est fortement suspectée [1,2].

......L’animal présente généralement une atteinte de l’état général (fièvre, anorexie) associée à la présence de nodules sous-cutanés douloureux, localisés au niveau du tronc et des membres, qui s’ulcèrent progressivement et laissent place à un exsudat huileux puis à des croûtes [1].

......Le clinicien établit généralement son diagnostic d’après l’épidémiologie et la présentation clinique. Mais le diagnostic de certitude nécessite la réalisation d’une cytologie de nodule intact (absence de bactérie) et/ou d’une biopsie cutanée (panniculite circonscrite, infiltrat cellulaire constitué de macrophages, polynucléaires neutrophiles, lymphocytes, plasmocytes) [1,2].

......Le traitement fait appel à une corticothérapie à dose immunosuppressive (Prednisolone 2 mg/kg/jour), puis à dose décroissante dès l’amélioration des lésions. La Vitamine E, par ses propriétés anti-oxydante et anti-inflammatoire, peut être associée aux corticoïdes, en particulier lors de la diminution de leur posologie, pour éviter une récidive des symptômes. Une antibiothérapie est nécessaire lors de surinfection bactérienne [1]. Une étude récente a également démontré l’efficacité de la Ciclosporine (5 mg/kg/jour), les lésions régressant en 3-4 semaines. Le pronostic est bon, mais des rechutes sont possibles à l’arrêt du traitement.

Bibliographie

[1] Shanley KJ, Miller WH, Panniculitis in the dog : a report of five cases, Journal of the American Animal Hospital Association, 1985, 21: 545-550.
[2] Baker BB, Stannard AA, Nodular panniculitis in the dog, Journal of the American Veterinary Medical Association, 1975, 167: 752-755.

Juin 2009,

Cas vu en consultation de parasitologie-dermatologie à l'ENVA, rédigé par Léna Olen et Mylène Vigreux dans le cadre de la thèse dirigée par Dr G. Marignac et codirigée par Dr F. Bernex.

Retour au tableau de cas

Accès à la discussion

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Examen clinique

......L’animal est fébrile, avec une hyperthermie (T=40,4°C), le contact avec les lésions est douloureux. L’examen dermatologique révèle la présence d’une alopécie, d’un érythème associés à de multiples lésions nodulaires dont certaines sont ulcérées et croûteuses, sur l’ensemble du corps.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tête

Alopécie et érythème sur le chanfrein et les lèvres supérieures (premières lésions apparues, en cours de cicatrisation)

 

Corps (avant la tonte)

Multiples lésions nodulaires, de diamètre variable, ulcérées, croûteuses et suintantes agglutinant les poils

 

 

Corps (après la tonte)

Multiples lésions nodulaires touchant le tronc et les hanches, certaines sont ulcérées et suintantes, d’autres sont croûteuses. On note une importante lésion ulcérée sur la hanche droite.

 

 

 

 

Gros plan sur deux des nodules

 

......Bilan : chiot Cavalier King Charles de trois mois, présentant une atteinte de l’état général et des lésions cutanées généralisées caractérisées par la présence de multiples nodules ulcérés, suintants et croûteux.