Ralph, chien Akita Inu mâle non castré âgé de 7 ans

Motif de consultation

Alopécie apparue à l’automne précédent (six mois auparavant) au niveau des flancs et de la tête

Anamnèse et commémoratifs

  • Aucun prurit associé
  • Absence de traitement antipuces régulier
  • Déplacements réguliers dans le sud-est de la France

Hypothèses diagnostiques

Entité pathologique
Arguments en faveur

Arguments en défaveur

1) Origine génétique

 

Alopécie cyclique des flancs

- Alopécie en « carte de géographie »
- Apparition à l’automne
- Hyperpigmentation
- Evolution sur quelques mois
- Race non prédisposée
Adénite sébacée granulomateuse
- Race prédisposée
- Alopécie
- Absence de squames et de manchons pilaires macroscopiques
- Animal un peu âgé

2) Origine endocrinienne

 

Hypothyroïdie


- Alopécie tronculaire symétrique non prurigineuse
- Age de l’animal
- Aucun autre symptôme associé
Hypercorticisme
- Alopécie tronculaire symétrique non prurigineuse
- Age de l’animal
- Aucun autre symptôme (PUPD, polyphagie…)
- Race non prédisposée
Alopécie X
- Sexe (mâle entier)
- Alopécie
- Animal un peu âgé
- Topographie lésionnelle
- Installation rapide de l’alopécie

3) Origine parasitaire

 

Leishmaniose
- Alopécie
- Voyage dans le pourtour méditerranéen
- Absence d’atteinte de l’état général

 

Examens complémentaires

Examen réalisé
But

Résultat

Trichogramme
Visualisation du stade des follicules pileux : orientation vers une endocrinopathie si phase télogène prédominante
Poils en phase anagène = repousse des poils
Cholestérolémie
Examen d’orientation pour l’hypothyroïdie et l’hypercorticisme
1,29 g/L
(Valeur usuelle <2,6 g/L)
T4/TSH
Exploration de l’axe thyréotrope
T4=24 nmoL/L [15-55]
TSH=0,08 ng/mL [0-0,65]

 

......Ces examens excluent une origine endocrinienne, l’hypothèse de leishmaniose est très peu probable, il reste les deux hypothèses de maladies génétiques dont la principale est l’alopécie cyclique des flancs. L’aspect des lésions cutanées ainsi que l’anamnèse orientent fortement vers cette hypothèse.

 

Diagnostic probable : alopécie cyclique des flancs

Traitement

Principe actif
Nom déposé
Posologie

Indications

Acides gras essentiels et vitamines A et E
Actis ® omega
3mL/10kg q24h pendant 4 à 8 semaines
Soutien de la fonction dermique : anti-inflammatoire (AGE), régulation de la kératogenèse (vitA), anti-oxydant (vitE)
Humiderm spray ®
Une application par jour pendant 4 à 8 semaines
Réhydratant cutané

 

Suivi

......Aucun suivi n'a été fait à l'école...

 

Discussion

......La présentation clinique de ce chien est assez évocatrice d’une alopécie cyclique des flancs : alopécie symétrique à contours nets en « carte de géographie » apparue à l’automne, située au niveau des flancs et de la tête, associée à une hyperpigmentation, sans aucun autre trouble cutané ni atteinte de l’état général. Ici, le poil n’a pas encore repoussé, en général la repousse survient spontanément au bout de 3 à 8 mois [1], et les récidives sont fréquentes l’année d’après.

......Un déterminisme génétique est suspecté, la dermatose étant plus fréquente dans certaines races (Boxer, Airedale terrier, Bouledogue anglais) et présentant un caractère familial dans d’autres races (Affenpinschers, Korthals) [2]. L’Akita Inu ne semble pas prédisposé.


......Le diagnostic est difficile à établir. Dans notre cas, dans un premier temps, l’exploration des hypothèses d’endocrinopathie s’est révélée négative, et une sérologie a permis d’exclure l’hypothèse de leishmaniose. Le diagnostic a ensuite été basé sur les aspects épidémiologique et clinique. Une biopsie cutanée aurait pu être faite pour distinguer l’alopécie cyclique des flancs de l’adénite sébacée granulomateuse, mais son interprétation est difficile et ne donne pas toujours un diagnostic de certitude.


......Il n’existe pas de traitement spécifique. L’utilisation de la mélatonine (hormone photo-dépendante intervenant dans la croissance des poils) à la dose de 3-6 mg/animal, 2 à 3 fois par jour pendant 1 à 2 mois a donné des résultats encourageants, sans que le mécanisme d’action ne soit connu. Elle n’est pas, à l’heure actuelle, en vente libre en France.

Bibliographie

[1] Miller MA, Dunstan RW, Seasonal flank alopecia in Boxers and Airedale Terriers: 24 cases (1985-1992), Journal of the American Veterinary Medical Association, 1993, 203(11): 1567-1571.
[2] Waldman L, Seasonal flank alopecia in Affenpinschers, Journal of Small Animal Practice, 1995, 36: 272-273.

Juin 2009,

Cas vu en consultation de parasitologie-dermatologie à l'ENVA, rédigé par Léna Olen et Mylène Vigreux dans le cadre de la thèse dirigée par Dr G. Marignac et codirigée par Dr F. Bernex.

Retour au tableau de cas

Accès à la discussion

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Examen clinique

......L’animal est en bon état général, les constantes vitales sont dans les valeurs usuelles. A l’examen dermatologique, on observe la présence d’une alopécie bilatérale symétrique, à contours nets dont la forme fait penser à une « carte de géographie », localisée aux flancs et à la tête, associée à une hyperpigmentation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Flancs

Alopécie symétrique en "carte de géographie" et hyperpigmentation

 

 

Tête

Alopécie diffuse et hyperpigmentation

....

......Bilan : chien Akita Inu de 7 ans présentant une alopécie symétrique en « carte de géographie » et une hyperpigmentation au niveau des flancs et de la tête.