Aya, chienne American Staffordshire Terrier stérilisée âgée de 7 ans

Poids=28,5kg

Motif de consultation

Alopécie et squamosis généralisés

Anamnèse et commémoratifs

  • Apparition il y a quatre mois, lésions initiales au niveau lombaire
  • Prurit associé
  • Perte de poids depuis quelques mois
  • Aucun traitement antiparasitaire
  • Voyage récent au Portugal

Hypothèses diagnostiques

Entité pathologique
Arguments en faveur

Arguments en défaveur

1) Origine parasitaire
Leishmaniose

- Poly-adénomégalie
- Voyage au Portugal il y a trois mois
- Atteinte de l’état général (amaigrissement, hyperthermie) -Evolution sur plusieurs semaines
- Alopécie et squamosis

Cheylétiellose
- Prurit
- Lésions en région dorso-lombaire
- Squamosis
- Amaigrissement (sauf si cause sous-jacente)
Démodécie
- Race prédisposée
- Alopécie et squamosis
-Age de l’animal (sauf s’il y a une cause sous-jacente, envisageable vu la baisse d’état général)
Gale sarcoptique
- Prurit
- Croûtes sur la face et les régions déclives du corps
- Amaigrissement (sauf si cause sous-jacente)
- Lésions sur le dos

2) Origine allergique

 

Dermatite par allergie aux piqûres de puces
- Chienne non traitée contre les puces
- Prurit
- Aspect lésionnel
- Amaigrissement (sauf si cause sous-jacente)
- Topographie lésionnelle

3) Origine auto-immune

 


Pemphigus foliacé
- Age de l’animal
- Aspect et topographie lésionnels
- Atteinte de l’état général

 

Examens complémentaires

Examen réalisé
But

Résultat

Scotch-test en région lombaire
Recherche d’ectoparasites (Cheyletiella)
Négatif
Raclage profond
Recherche de Demodex et de Sarcoptes
Négatif
Ecouvillon auriculaire
Recherche de parasites, de complications bactérienne ou fongique
Quelques Malassezia
Prise de sang
Sérologie Leishmaniose
Négatif
Prise de sang : NFS et examen biochimique
Recherche de complications systémiques car baisse de l’état général
Aucune anomalie
Examen histologique (lésion récente et ancienne)
Caractérisation de la dermatose
Pemphigus foliacé

 

Diagnostic : pemphigus foliacé

 

Traitement

Principe actif
Nom déposé
Posologie

Indications

Prednisolone
Megasolone ®
1mg/kg q12h
Corticoïde à dose immunosuppressive : traitement étiologique
Céfalexine
Rilexine ®
15 mg/kg q12h
Traitement de surinfections bactériennes
Epiotic ®
Nettoyage des oreilles une fois par jour
Nettoyant auriculaire
Chlorhexidine
Hibitane ®
Solution à 5% q24h
Antiseptique

......

En plus du traitement du pemphigus foliacé, un traitement antipuces régulier doit être mis en place : pyriproxyfène+perméthrine (Duowin ®) tous les mois, et un assainissement du lieu d’habitation par diffusion de flufénoxuron+perméthrine (Tiquanis ® habitat) est conseillé.

Suivi

......L'état général de l’animal s’améliore depuis la mise en place du traitement, le prurit et les lésions régressent progressivement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Erythème moins marqué, croûtes en cours de guérison

 

Face

Régression de l’érythème

 

 

 

 

 

 

Pavillons auriculaires

Régression des croûtes

......Bilan : l’évolution est satisfaisante, une analyse des paramètres hématologiques, hépatiques et rénaux a été réalisée. Les valeurs étant dans les normes usuelles, le traitement est poursuivi.

 

......La chienne est plus active, on note une nette amélioration des lésions, le prurit régresse toujours.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Face

Repousse des poils

 

Pavillons auriculaires

Disparition des croûtes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dos

Régression du squamosis et repousse des poils

 

Ventre

Repousse des poils, disparition de l’érythème et des croûtes

 

......Bilan : poursuite du traitement en diminuant la posologie des corticoïdes à 0,5 mg/kg matin et soir.

 

 

 

 

 

 

 

......La chienne est en bon état général, elle a repris du poids, les lésions régressent toujours.

......La corticothérapie a ainsi été diminuée progressivement vu l’amélioration des lésions cutanées, et a été finalement arrêtée au bout de sept mois de traitement.

Discussion

Diagnostic du pemphigus foliacé


......Le pemphigus foliacé, bien que rare, est la dermatose auto-immune la plus fréquente du chien. Cette dermatose est due à la présence d’auto-anticorps dirigés contre des protéines des desmosomes (jonctions assurant l’adhésion des kératinocytes entre eux), aboutissant à une acantholyse (séparation des kératinocytes) responsable de la formation de vésicules et pustules.
......Le pemphigus foliacé entre dans le diagnostic différentiel de toute dermatose croûteuse et/ou pustuleuse chez un animal adulte. Les lésions débutent généralement sur la face puis peuvent se généraliser. Contrairement à la folliculite bactérienne (qui est aussi croûteuse et pustuleuse), les zones glabres sont aussi atteintes lors de pemphigus foliacé, comme les coussinets dans ce cas [1].
......Le diagnostic de certitude nécessite la réalisation d’une biopsie cutanée, sur laquelle on observe de larges pustules sous-cornéennes contenant des kératinocytes acantholytiques et des polynucléaires neutrophiles. Dans les cas où cet examen ne permet pas de conclure, la recherche d’auto-anticorps fixés (IgG) par immunofluorescence directe ou d’auto-anticorps circulants par immunofluorescence indirecte permet de poser le diagnostic final [2,3].

Bibliographie

[1] Mueller RS, Krebs I, Power HT, Fieseler KV, Pemphigus foliaceus in 91 dogs, Journal of the American Animal Hospital Association, 2006, 42: 189-196.
[2] Olivry T, Bergvall KE, Atlee BA, Prolonged remission after immunosuppressive therapy in six dogs with pemphigus foliaceus, Veterinary Dermatology, 2004, 15: 245-252.
[3] Nishifuji K, Yoshida-Yamakita K, Iwasaki T, A canine pemphigus foliaceus case showing parallel relationship of disease activity and titer of serum anti-keratinocyte cell surface antibodies, Journal of Veterinary Medical Science, 2005, 67(9): 943-945.

Juin 2009,

Cas vu en consultation de parasitologie-dermatologie à l'ENVA, rédigé par Léna Olen et Mylène Vigreux dans le cadre de la thèse dirigée par Dr G. Marignac et codirigée par Dr F. Bernex.

Retour au tableau de cas

Accès à la discussion

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Examen clinique

......L’examen général met en évidence une hyperthermie (T=39,5°) et une poly-adénomégalie. A l’examen dermatologique, l’atteinte est généralisée et caractérisée par de l’érythème, des squames, de l’alopécie et de la lichénification (coudes et tarses). Les coussinets sont épaissis. Les pavillons auriculaires sont érythémateux et du cérumen est présent dans les conduits auditifs. Du prurit est observé lors de la consultation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

Tête

Croûtes, alopécie et squamosis autour des yeux, des oreilles et sur le chanfrein

 

 

 

 

 

 

 

 

Ligne du dos

Squamosis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dos

Croûtes présentes de façon diffuse, squamosis très important, alopécie diffuse surtout marquée en région lombaire et sur l’épaule gauche

Coude

Lichénification