Salmonellose : signes cliniques

Avortements et mortinatalité sont les complications de l'infection de la chienne gestante. La métrite se traduit par un syndrome fébrile et par l'excrétion d'eaux fœtales verdâtres d'odeur fétide. Les chiots meurent durant les 2 premières semaines avec des signes d'entérite principalement. On peut noter, après une période initiale fébrile (40 à 41,1°C), de l'anorexie, des vomissements, une douleur abdominale et de la diarrhée. La diarrhée varie en consistance, de liquide à mucoïde, et du sang en nature est présent dans les cas sévères. La perte de poids et la déshydratation deviennent évidentes dans les jours qui suivent l'infection. Les animaux les plus sévèrement touchés présentent des muqueuses pâles, une déshydratation marquée, de l'abattement, un collapsus cardiovasculaire puis un choc et un ictère précédent la mort. Enfin, des atteintes du SNC et des poumons peuvent également avoir lieu lors de gastro-entérite à Salmonella. Des morts subites imputables à un choc endotoxinique, sans signes digestifs, ont également été décrits.

Il est important de noter le rôle du chien comme agent épidémiologique dans certaines salmonelloses humaines. La salmonellose est en effet une zoonose, et l'infection chez le chien peut poser des problèmes de santé publique.