Plan détaillé de Parasitool

Peignage

Présentation :

Peignage de la ligne du dos pour rechercher la présence de parasites.

 

Eléments recherchés

Cheylétielles, puces, otodectes, poux.


Matériel

Commentaires:

Passer un peigne à puce le long de la ligne du dos et récupérer les débris/poils pris dans le peigne. Eventuellement, brosser vigoureusement l’animal à l'aide de votre main pour décoller poils, et squames que l’on fait tomber sur une feuille de papier que l’on aura pris soin de préplier (afin de faciliter le rassemblement des débris à la fin de la manipulation).

Récupérer la feuille, la plier pour rassembler les débris.

 

Interprétation - Conditions d’observation:

L'observation des débris doit d'abord se faire à l'œil nu pour y détecter des déjections (granules noires) ou des cheylétielles (déplacement des squames). Les déjections de puces laissent apparaitre une auréole rosée lorsqu'elles sont mises en contact de papier absorbant humidifié.

En cas de résultat négatif, déposer une partie du matériel récupéré entre lame et lamelle dans une goutte de lactophénol. On peut y détecter des déjections de puces (tortillons marronâtres) ou de cheylétielles (petites pelottes), des poux, des lentes, ou bien des œufs de cheylétilles.

Observer la lame d'abord au faible grossissement pour déterminer les zones intéressantes (x40 - objectif 4), puis passer à un grossissement moyen (x100 - objectif 10 ) pour une identification plus précise.

Utiliser un diaphragme ouvert et un condenseur abaissé. cf technique

L'observation d'un seul élément figuré (adulte, nymphe, larve ou œuf, déjection) est diagnostic. Le test n'est cependant pas très sensible. Par conséquent un résultat n'égatif n'est pas concluant.


Liens photographiques