Plan détaillé de Parasitool

Biopsie cutanée au punch pour analyse histopathologique

Présentation :

Prélèvement de carottes cutanées en vue d'un examen histologique.

Eléments recherchés

La biopsie cutanée est réservée pour toutes les affections dermatologiques laissant suspecter une affection néoplasique, les dermatoses d'aspect inhabituel ou les dermatoses dont le diagnostic est difficile ou échappant à un traitement a priori adapté. Secondairement, les biopsies peuvent avoir un intérêt dans le diagnostic d'affections parasitaires (ex: Demodex chez le Shar Peï), mais sont le plus souvent fortuites.


Matériel


Vidéo


Commentaires:

Sélectionner 3 à 5 sites à biopser et les marquer par un cercle au marqueur indélébile. Couper le poil à l'aide de ciseaux. Injecter 0.5 à 1ml d'anesthésique local en sous cutané, en un point, à la périphérie de la zone à biopser, et laisser l'anesthésique insensibiliser la zone pendant au moins une minute. Attention, chez un chiot ou un chaton, ne pas dépasser 0.5ml au total d'anesthésique local.

Utiliser le punch à biopsie en l'appliquant perpendiculairement au site à biopser. Appliquer une pression constante et maitrisée, tout en imprimant une rotation unidirectionnelle de l'instrument, jusqu'à sentir la carotte cutanée se détacher.

Soulever délicatement le punch, et saisir la biopsie cutanée délicatement à l'aide d'une pince. Couper éventuellement à l'aide de ciseaux fins, l'attache au tissu adipeux.

Appliquer la carotte cutanée sur une compresse pour en éliminer l'excès de sang, puis la plonger sans attendre dans le pot à prélèvement. Idéalement, le prélèvement cutané devrait être posé quelques secondes sur un morceau de carton, afin qu'il y adhère, puis l'ensemble mis dans le formol, pour faciliter l'orientation pour l'histologiste.

Désinfecter le site de la biopsie à l'aide d'une compresse imbibée de désinfectant, puis refermer le site de prélèvement à l'aide d'un point cutané (point en "X" ou en "U" ).


Astuces - Pièges:

Ne surtout pas désinfecter la peau ou passer la tondeuse de tros près avant d'effectuer les prélèvements. Il y aurait un risque de provoquer une inflammation cutanée gênante pour l'anatomo-pathologiste.

Le choix judicieux des zones à prélever s'acquiert avec l'expérience. Pour augmenter les chances d'obtenir un diagnostic, il faut multiplier les zones de prélèvement. En pratique on réalise 3 à 5 prélèvements.

Faire attention à ne pas écraser le prélèvement lorsqu'on le saisit avec les pinces. Essayer de saisir le prélèvement par le pannicule plutôt que par l'épiderme.

L'arrêt des corticoïdes est recommandé 2 à 3 semaines avant d'effectuer les prélèvements. De même en cas de pyodermite, une antibiothérapie de 8 à 10 jours est recommandée avant d'effectuer les biopsies.

L'utilisation du Formol est soumise à précautions selon la législation en vigueur. Il est important de n'ouvrir les pots à prélèvements qu'au moment d'y mettre les échantillons. Il est recommandé de reposer le bouchon sur le pot à prélèvement entre chaque biopsie pour limiter les vapeurs toxiques, et de travailler dans des locaux correctement ventilés. cf notes de sécurité.

Choix des sites à prélever:

 

L'anesthésie locale n'est applicable que pour les animaux placides, et les zones cutanées d'accès facile. Pour des prélèvements sur des animaux agités ou difficiles, ou bien sur des zones délicates (truffe, paupière...), l'utilisation d'une sédation est nécessaire.

La technique du punch n'est pas applicable à tous les types de lésions. Il existe un certain nombre de cas, où la biopsie chirurgicale, voire la biopsie chirurgicale excisionnelle est recommandée. C'est le cas pour:

Les prélèvements devraient être déposés sur un morceau de film radio, de manière à ce qu'ils y adhèrent, afin de limiter leur enroulement, et faciliter l'orientation et les coupes pour l'histologiste.


Interprétation:

Le recours à la biopsie est un travail d'équipe avec le pathologiste. Pour optimiser les chances d'avoir un résultat concluant, il est important de lui fournir tous les éléments nécessaires à l'interprétation des coupes histologiques qu'il va effectuer.

Pour cela il faut identifier correctement le pot à prélèvement et indiquer sur la feuille à prélèvement les endroits prélevés. Cette feuille fera de plus mention: